Droits de label privé, droits de revente maître … comment s’y retrouver?

Aujourd’hui nous allons voir quels sont les différents types de droits sur produit que vous pouvez acquérir sur internet.

Distinguons tout d’abord deux choses. Lorsqu’il s’agit de vendre des produits virtuels sur le web vous pouvez :

  1. Recommander le produit d’une autre personne et toucher une commission si la personne à qui vous recommandez le produit achète le produit. C’est ce que l’on appelle l’affiliation. Le détenteur du produit vous reverse une commission généralement une fois la vente effectuée et le paiement encaissé.
  1. Vendre un produit qui vous appartient. L’argent arrive sur votre compte directement. Vous pouvez être l’auteur du produit … ou pas !

C’est cette dernière catégorie que nous allons développer maintenant

 

Si vous le temps, l’énergie et l’inspiration vous pouvez préparer ou écrire votre propre produit.

La magie du web fait que vous pouvez acheter du contenu prêt à l’emploi. Ce contenu vient avec des droits. Vous devez scrupuleusement respecter ces doits.

On parle essentiellement de trois types de droits :

 

  1. Le droit de revente simple :

En achetant un produit en droit de revente simple, vous pouvez revendre le produit… en l’état.  Vous ne pouvez en aucun cas le modifier, ni offrir des droits sur ce produit. Comme son nom l’indique, vous pouvez uniquement le revendre, ce qui dans certains cas peut être suffisant et satisfaisant sur un plan financier.

Généralement il est permis d’insérer ses propres liens d’affiliation vers les produits auxquels fait référence l’auteur dans son e-book.

 

  1. Le droit de revente maître :

Ce droit est similaire à ce que nous venons de voir. La seule différence est que la personne qui achète le produit inclus le droit de revente simple, mais il permet à votre client de revendre le produit à son tour.

Généralement il est permis d’insérer ses propres liens d’affiliation vers les produits auxquels fait référence l’auteur dans son e-book.

 

  1. Les droits de label privé :

Il n’y a aucune restriction. Vraiment aucune. Vous êtes autorisé à mettre votre nom sur le produit, à modifier ou pas le contenu pour obtenir un produit unique à votre nom et vous pouvez l’adapter sous plusieurs formes.

 

 Important :

Quelque soit le produit que vous achetez, prenez le temps de lire la Licence d’utilisation pour bien comprendre ce que vous pouvez ou ne pouvez faire avec le contenu.

 

L’équivalent en anglais :

Je vous donne maintenant l’équivalent en anglais :

  • Resale Rights (RR)/ Droit de revente Simple
  • Master Resale Rights (MRR) / Droits de revente maitre
  • Private Label Rights (PLR) => Droit de label privé (DLP)

 

Conclusion :

 Il est assez évident des avantages que peut procurer l’achat du contenu sur Internet.

Je vous invite à lire l’article : POURQUOI VOUS DEVEZ UTILISER LE CONTENU EN DROITS DE LABEL PRIVÉ (DLP) EN TOUTE URGENCE

 

One thought on “Droits de label privé, droits de revente maître … comment s’y retrouver?”

  1. Bonjour et merci pour les explications des droits de label privées. J’aime votre site, je le trouve simple (dans le bon sens du terme) et agréable à parcourir. Pouvez-vous, s’il vous plaît, me dire ce que ces abréviations en anglais veulent dire : Licence BRR et licence PUR. J’ai effectuer des recherches sur le net mais, malheureusement je n’ai pas trouver de réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *